bandeau

Connexion:

Login:
Password:

[Obtenir un compte]
Loppsi, non à la censure du net


Un blog minimaliste, sur fond blanc, qui tiens sur ma petite télé 33cm, quand je vais le voir depuis ma Wii :)

Merci à ceux qui m'ont aidé pour le design

Bannière ©Elromanozo

Derniers commentaires:

bijouxguess : En comparaison avec d'autres sacs à main Guess cél...
Pédro Torres : Pas cool, mais ça permet d'avoir de tes nouvelles :-)
Creek : Voici la version album, celle qui n'est pas ce...
Yenyen : Eh eh, tu sais que j'ai fait des parties de donjon...


Bernard Werber - 28-10-2006 - Ce que Paf pense de...


Il y a un an demi (vous allez finir par le comprendre, que je fête les 18 mois de mon skyblog...) je vous disais que j'étais fan de bernard werber.

Monsieur Werber est aujourd'hui l'auteur d'une tripotée de bouquin, et j'ai fais il y a peu l'acquisition de son dernier-né : Le Papillon des étoiles.

Couverture de son nouveau livre Un livre qui a le mérite d'imaginer une expédition "réaliste" a travers l'espace, dans le but de coloniser une autre planète. Pourquoi réaliste ? et pourquoi les guillemets ? Réaliste parce que le vaisseau va certes très très vite (excusez le manque de précision) le voyage est quand même censé durer 1000 ans. Et les concepteurs du projet prévoient donc d'envoyer suffisement de monde pour que les générations se succèdent sans qu'il y ait trop de consanguinité, résultat : 144.000 personnes s'envolent donc à bord d'un "voilier solaire" ("Enfant du soleil, tu parcours la terre le ciel, cherche ton chemin, c'est ta vie c'est ton destin") pour un voyage dont ne verrons la destination que leur petits-petits-petits-petits-pe....tits-petits enfants.

Voilà le postulat de base, soigneusement amené, rien à redire.

Ce livre, c'est du Werber tout craché, et je dis pas ça pour rire. On reconnaît ses figures de styles, ses traits de philosophie, sa curiosité scientifique omniprésentes, son sens de l'anecdote, notamment sur les fourmis d'ailleurs... l'héroïne est toujours rousse (il doit fantasmer sur les rousses...), le héros est toujours un rêveur/idéaliste/paumé mais parce qu'il trop intelligent/sensible...

J'avais beaucoup apprécié, dans les thanatonautes, le nombre de références religieuses. J'avais tout autant aimé, dans le père de nos pères, les parallèles que l'auteur fait entre une enquête et les passages de la bible. Seulement là, dans le Papillon des étoiles, ça sent le remaché, et il n'y a plus de subtilité.

En gros, ce que je reproche à ce livre, c'est que quand on a lu ses autres livres, on peut presque l'écrire à sa place, celui-là. Certains passages semblent extraits mots pour mots de ces autres parutions... décevant.

Werber, dès son premier bouquin, énonce "Il faut penser autrement", et bien il ferait bien de s'écouter parler...


J'attends avec impatience le 3e volet du cycle des Dieux, pour laver tout ça ^^

Il frime, regardez-le



la nuit des Publivores - 22-10-2006 - Ce que Paf pense de...


une rubrique qui n'aura peut être pas le succès escompté, rien que par son nom atrocement prétentieux, comme si ca vous intéressait de savoir c e que je pense de quoi que ce soit ^^ en même temps comme me le dit un ami "si un article t'intéresse pas tu le lis pas" et pis basta (j'aime bien mettre les mots étrangers en italique, comme dans les livres).

L'affiche de la nuit des publivoresAlors ! la nuit des Publivores c'est... de la pub et de la musique, mais qu'on s'y entende bien, les DJ ne sortent certainement pas d'une boite réputée, et des pubs, y en a a peu prés 6 heures d'affilée, donc pas que du bon ^^

Cette année nous avons eu le BONHEUR et la joie immense quoique tempérée puisque ressenti au plus profond de notre moi intérieur, en totale harmonie avec l'Univers et les préceptes anciens, comme le veut la culture Zen, de célébrer le 120e anniversaire de la je-ne-sais-plus-quoi entre la France et la Corée...


Ah oui, a ce niveau là du récit, il est utile de rappeler que la nuit des Publivores devait se dérouler au printemps (la saison hein...) et que c'est en prévision de cette date qu'ils avaient fait leur compilation et leur choix de thème, probablement... c'est pour ca qu'on s'est retrouvé avec un hommage a la Corée alors même que le dirigeant d'une des moitiés menace de détruire le monde (narf !)

Bref, la soirée fut longue, surtout au début, et vers la fin. En première partie on a eu droit à un groupe qui nous venait tout droit du très exotique Jura suisse, avec étonnement des consonances très proches de Merzhin... puis, vint la mythique, l'inénarrable, celle qu'on ne présente plus (voir même celle-dont-on-ne-dit-plus-le-nom) : Chantal "Bécassine" GOYA !!! Qui nous a fait l'honneur de chanter son histoire stupide sur le lapin et une autre avec un capitaine qui n'est pas de chez nous (alala si jean marie était président on n’aurait pas tous ces ennuis de super héros venu d'ailleurs...)

Chantal, toujours jeune depuis plus de 50 ans

Et pour en venir au sujet principal des Publivores : les pubs !

Les pubs donc, y en avais des biens et des moins bien, et des encore moins bien.
On se demande selon quels critères ils décident de les diffuser... En tout cas, ce qui faisait plaisir, c'est l'embrasement général de la salle quand passait des publicités d'organisation de lutte contre quelque chose... Amnesty international et Aides notamment ont reçu, avec leurs publicités choc de nombreux applaudissements.

A ce sujet une anecdote, une pub qui dit "les africains meurent de soif, il faut être solidaire, patati patata"... un spot nul, mal tourné, surement pas assez financé, puisqu'ils ont pu se payer qu'une seule "star" : Pascal Légitimus, forcément concerné puisque black lui même (c'est lui qui le dit, à peu prés en ces thermes). On ne sait pas s'ils lui ont filé un script à lire, et dans ce cas il ne devait pas être payé cher, celui qui l'a écrit, ou alors c'est lui qui a décidé de ce qu'il devait dire et dans ce cas, il est meilleur dans l'écriture de sketchs comiques. Pour appuyer leur propos (les africains meurent de soif), ils montrent des images d'africains qui pèchent, au coucher du soleil (une image magnifique... mais qui montre de l'eau a perte de vue), ils montrent des africains qui font de l'agriculture... enfin bref la seule image qu'on voit qui nous fait dire "ah oui tiens, on vivrait ca chez nous, ca notre culture nous aurait pas préparé à ça", c'est juste la première image qui suit le speech de Pascal qui montre un robinet sur lequel on met un cadenas...

Enfin voila, parmi les pubs les plus marrantes, une où on voit une dame qui présente une croquette à un chien, qui lui dit de sauter, et quand il saute, elle lui fous un magnifique coup de shoot qui l'envoie valser dans un abribus ^^

On a eu le droit aussi a une série de pub mettant en scène un chien qui a fait du stop pendant 1 mois pour retrouver ses maitres, et le public l'encourageait (on en rate pas une pour faire les cons, on était là pour ça)...

Je vais pas vous raconter toutes les pubs non plus (après tout, vous n'aviez qu'à y aller, ou alors achetez le DVD), mais on a eu le droit aux grands classiques de la nuit des Publivores : la pub pour la FIAT 131

Elle met en scène un "testeur" spécialiste, un africain pur souche, qui s'appelle Bob (il se serait appelé Mamadou encore j'aurais compris... Bob... enfin bref) et qui testait pour nous la Fiat 131, accompagné par une voix OFF qui avait l'air d'être l'ami de Bob, sans pour autant avoir les accents de là-bas. Et cette voix off donc nous présentait Bob, testeur de voiture à Bamako ou je ne sais où, elle nous explique que bob est vraiment passionné par son métier, que c'est sa vie, qu'il aime conduire des voitures et qu'il fait son boulot a fond, et qu'il n'hésite pas à maltraiter les voitures pour voir ce qu'elles ont dans le ventre... et alors cette voix off est ridicule ^^ Bob teste la voiture dans les conditions de son Afrique natale, les longues routes de campagne, et quand il s'endort, la voix off : "attention Bob, tu t'endors, tu vas sortir de la route, si le carburateur est touché..." et là, Bob sors de la route, se fait un petit rallye hors piste, l'air concentré derrière ses lunettes de pilotes venues de l'époque Disco, et la voix off de commenter "heureusement que la fiat 131 inclut la sécurité de série, sacré Bob !"On faisait de belles voitures, en 79

Et une fois que Bob a fini son boulot, qu'il a bien testé à fond ce bijou de technologie, il s'arrête en pleine brousse, semble avoir une idée et la voix off panique "mais qu'est ce que tu fais Bob ? Mais non pas ça, tu es fou !" et tu vois Bob qui fait une marche arrière et qui saute un ravin de ptet 3 mètres à tout casser, et la voix off qui reprends "Bob tu fais vraiment bien ton travail tu as tout vérifié et même plus que ce qu'on te demandai, heureusement que tu es là"

Affligeant, et drôle ^^ voilà, c'était un de mes coups de cœur à moi de cette 26e nuit des Publivores.

Ah tiens j'ai oublié de dire que cette année les homos ont eu droit à une petite vingtaine de minutes dédiées, précédée du message des organisateurs "en 2006, enfin, les homos sont enfin représentés comme ils le méritent dans la Pub" ... alors je sais pas si c'est une déclaration de guerre, ou juste une formulation maladroite d'hétéros qui pensent bien faire en nous octroyant généreusement 20mn de pub bourrées de clichés... enfin bref, merci de l'attention, on a pas mal ri quand même, c'est le principal.

Au niveau des pubs gays et lesbiennes, la France fait les pires : les seuls spots qui ont été diffusés mettait en scène un couple gay, dont l'un est typiquement folasse et l'autre typiquement macho. Et comme par hasard, le macho fait sa lessive a la main, et la folasse lui dit "mais pourquoi tu n'utilises pas Vizir, gros béta" mon dieu... -_- donc en France, on utilise les gays pour vendre des trucs de femmes, fantastique non ? Par contre, dans un autre pays, genre suède ou Norvège... ils font des spots télévisés pour leur Gaypride à eux (pardon... marche des fiertés LGBT) et ils sont vraiment drôles sans véhiculer de cliché blessant :

La scène : une rue avec des voitures garées, une place où on pourrait presque mettre 2 voitures, et on voit une voiture qui met 3 plombes à faire un créneau, qui monte sur le trottoir, bref une scène déjà drôle en soi, en sort de la voiture un mec fashion sans être trop pédale, qui remet sa coiffure en place en sortant de la voiture et donc pas de doute, il est gay, sans être vulgaire ^^

2e spot, la même rue, on voit une espèce de break qui fonce dans la rue, qui fait un dérapage contrôlé sur le carrefour, à 180° et qui se gare pile poil comme il faut du premier coup, et en sors l'archétype de la camionneuse, cheveux court, treillis et botte... enfin voila, moi j'ai beaucoup aimé ces 2 pubs :)

Voilà j'en dirais pas plus...



Tete dans le cul et faim au ventre - 22-10-2006 - Paf Bogdanov


Voila, le décor est planté ^^ cette nuit on (mon mec et moi) avons été à la nuit des publivores... ce n'est pas sérieux parceque du coup on a pas dormi, et qu'on a rendez-vous avec un ami (coucou toi qui me lira certainement apres le-dit rdv) dans... 2h30 :D

Comme vous pouvez le voir j'suis pas ben frais. Je suis déçu, je voulais illustrer le titre de cet article avec une image du fameux vase impossible à réaliser, ou le goulot se retrouve dans le cul du vase... enfin on parle de goulot que pour les bouteilles... en meme temps c'est pas un vase non plus parcequ'on ne pourrait y mettre que des fleurs non-euclidiennes, et on aurais du mal à les arroser... ahem...

Ca donne le tournis

Donc voila, je bloggais pour parler des publivores évidemment, et pour remercier mes 2 d'ores et déjà fidèles lecteurs mouhaha (plus un autre qui me lit en secret).

Mais d'abord, et dans le cadre de ma nouvelle campagne promouvant la curiosité scientifique à deux balles, voici sur quoi je suis tombé en cherchant ce fameux vase :

Un article sur la logique floue ! (ou fuzzy logic, en termes barbares, soit "logique brouillée") ce qui m'a interpellé parceque si la logique est floue, où va le monde, ma bonne dame, "c't'à cause eud'la recrudescence" (fatals picards)

Alors voila, dans la logique traditionnelle, une question qui appelle une réponse en VRAI ou FAUX (dite logique boolèenne, rien a voir avec les films du samedi soir sur canal +)
Un exemple ? mais bien sûr, en voilà un :
"Cette porte est elle ouverte ?" réponse : oui, ou non.
En logique floue, elle peut etre ouverte à 63% ... ou même à 42% histoire de sortir une réference de ma geek-culture

Voila, s'en suis bien sur un tas de formules simples mais peu ragoutantes, que je n'exposerais donc pas ici.

Voilà tout, donc je parlerais des publivores dans un second article.



Ma vie, mon oeuvre II - 13-10-2006 - Etrange Blog


Le Prix Garfield sera créé en 2012 par la Fondation PafzecatToujours il y a un an et demi, je vous ai fait mon petit CV où j'annonçais qu'en 2006 je recevrais le prix nobel d'informatique et de la paix... bon... je sais pas ce qu'ils foutent à l'institut Nobel, mais on dirait qu'ils m'ont oublié... je leur en veux pas ^^

bon par contre ca remettras un peu en question l'avenir que j'avais prévu, donc je ne garantit plus la fin de la faim dans le monde en 2010...si vous avez des plaintes à formuler, prière de les adresser à l'institut Nobel ^^

Par contre j'ai bien obtenu mon DUT Informatique en 2005 apres un stage dans un cybercafé (où j'ai découvert Counter Strike) et après quelques mois de chomâge, j'ai entamé une formation en alternance.



Je prépare donc une Certification Micro$oft pour devenir MSCD (grande classe)
Je vous laisse faire des propositions sur ce que peux bien vouloir dire ce curieux acronyme. Et en parallele, je travaille dans une entreprise qui créé des sites web, on travaille actuellement sur un site de rencontre. un projet interessant, qui me menera je sais pas trop où, on verra bien ^^

Logo de MSCD, à mettre sur vos CV, cartes de visites, boites à lettre, vetements...


Qui est Paf ze cat - 13-10-2006 - Etrange Blog


If you like the beat, take a lesson from cuban pete...Il y a un an et demi je vous expliquais pourquoi "paf ze cat", bon, maintenant que ca c'est fait, qui est-il ?

Pafzecat est, comme beaucoup d'internautes, un masque. Vous avez vu le film, "The Mask" ? et bah pafzecat c'est pareil, en moins vert et plus poilu. Pafzecat est aussi fou et déchainé que son homologue en costume jaune, alors que celui qui est derriere le masque, que nous appelerons H. pour plus de commodités, est tout aussi "timide" (doux euphémisme) que Stanley Ipkiss (le héros du film, interprété par Jim Carrey).

Ma mascotte à moi, c'est Garfield. Je serais tenté de dire "Epicurien" mais il est trop flemmard pour ça. Un stakhanoviste de la flemme (fier de sa formule), même. Un gros mangeur, un sadique, un marrant ^^ bref un personnage attachant.


Donc vous trouverez surement des Garfield sur mon blog, il est ici comme chez lui (en esperant ne pas m'attirer les foudres de Jim Davis)

Miaou =^_^=


Page : - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 -